Haut Potentiel Intellectuel

 

 

Les Personnes à Haut Potentiel Intellectuel (HPI) ou dites "précoces"

 

- veulent souvent se débrouiller seules -

- veulent tout maîtriser -

- sont d'une grande honnêteté -

- ont une vision amplifiée de tout ce qui les entoure -

- sont hypersensibles -

- ont horreur de l'injustice - 

- peuvent cacher certaines de leurs émotions -

- tout en entraînant une cascade affective -

- sont des éponges aux émotions -

- ont de l'intuition -

- sont anxieuses du fait d'une vigilance permanente -

- peuvent présenter des symptômes dépressifs par désenchantement -

- sont dyslexiques dans 30% des cas -

- peuvent présenter des troubles des apprentissages associés -

 

A l'école (et ailleurs)

- elles vont être dans l'ennui - 

- elles vont manquer de méthode (ce qui se répercutera fortement au Lycée) -

- elles vont être en difficulté face à l'effort -

- elles auront des stratégies propres à elles -

 

Elles ont besoin

- d'un mentor -

- de défis -

- d'activités variées -

- de s'enrichir -

 

Pour vous guider :

Voici une fiche d'information sur le Haut Potentiel Intellectuel
Réalisée par le Centre Suisse de Pédagogie Spécialisée
https://edudoc.ch/record/130164/files/Fiche-haut-potentiel-intellectuel.pdf

 

Vous vous posez des questions concernant votre enfant, voici un questionnaire en ligne qui permet d'évaluer si votre enfant peut présenter des signes de précocité intellectuelle
http://www.douance.org/caracteristiques/ident.html

 

Pour les enfants scolarisés dans l'académie de Lyon (Ain, Loire, Rhone), voici les contacts des personnes de l'Education Nationale qui peuvent vous aider à mettre en place des adaptations
https://www.ac-lyon.fr/pour-les-familles-125386

 

Pour le questionnement sur un éventuel saut de classe, depuis quelques années, il existe une technique supplémentaire à l'analyse clinique pour évaluer si l'enfant pourra garder un niveau suffisamment confortable dans sa classe supérieure, le QI compensé. Cette technique a été créée en 2005 par Jean-Charles Terrassier où le QI est recalculé, non plus en fonction de l'âge réel de l'enfant, mais en se basant sur l'âge moyen des enfants qu'il va rejoindre dans la classe supérieur, c'est-à-dire avec un an de plus. Si ce QI recalculé donne des résultats supérieurà 115, il montre que l'enfant a le potentiel pour poursuivre confortablement avec des enfants d'un an de plus. Bien entendu, cela est à prendre en compte avec un ensemble d'éléments cliniques qui font partie de l'enfant. 
Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez lire l'ouvrage de JC Terrassier
 

 

D'autres Ressources Bibliographiques sont présentes sur cette page
Ressources Bibliographiques HPI

 

 

 

  • 6 votes. Moyenne 3.2 sur 5.

Commentaires

Ajouter un commentaire